Voyages

Expatriation et immigration : quelle différence ?

Y a-t-il une différence entre l’expatriation et l’immigration ? Devons-nous différencier un immigré d’un expatrié ? C’est la question qu’on se pose aujourd’hui ! On va donc parler immigration et expatriation, on va essayer de voir la différence et même se demander s’il y a vraiment une différence entre les deux.

Expatriation et immigration : les définitions

On commence par la définition de ces deux termes. Donc l’immigration, le verbe immigrer qui veut dire rentrer dans un lieu. Cela fait référence à venir s’installer dans un lieu ou travailler dans un pays et y rester. La définition du gouvernement d’une personnes immigrée c’est toute personne qui est née dans un pays étranger et qui vit actuellement en France. C’est assez large.

L’expatriation par contre, c’est plutôt un terme qui évoque le départ hors de sa patrie ou de la patrie de ses pères. C’est vraiment une idée aussi de rupture de filiation donc les pères.

Expatriation et immigration : les différences

Ensuite en dehors de ces définitions des deux termes, il y a aussi à quelle population et situation socio-économique on fait référence. Quand on parle d’immigration, on va faire plutôt référence à une population qui vient s’installer dans un pays de manière durable, définitive. On désigne aussi généralement une population plutôt ouvrière parfois isolée ou réfugiée qui vient de pays plutôt pauvres.

Quand on parle d’expatriation, on fait plutôt référence à des personnes diplômées souvent de classe supérieure ou aux classes moyennes des personnes de pays occidentaux, de pays riches. Il y a vraiment aussi cette idée de retour au pays. Les expatriés, dans 75% des cas rentrent dans leur pays et changent aussi régulièrement de lieu d’habitation.

On peut prendre aussi en compte la cause du mouvement. C’est à dire qu’avec l’immigration, là le mouvement est pas toujours volontaire ou désiré. On est parfois obligé de partir, souvent c’est la fuite pour la survie et le retour au pays du coup et pas forcément possible. Donc on a vraiment une dimension plutôt traumatique. Tandis que quand on parle d’expatriation, le retour au pays est toujours envisageable. C’est vraiment un mouvement volontaire.

Une histoire de connotation ?

Ce qui va changer aussi dans ces deux termes : l’immigration et l’expatriation, c’est la connotation qu’on associe à ces deux termes. L’immigration est bien par le préfixe « -in » qui met le focus sur l’intrusion donne une connotation plus négative. Alors l’expatriation qui elle avec le préfixe « -ex » donc qui mise plutôt sur le côté aventurier, explorateur. On a donc une vision beaucoup plus positive.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! Vous pouvez vous abonnez à la chaîne ou lire les articles récents.