FLE

Les diplômes pour enseigner à l’étranger

Quelle formation, quel diplôme pour enseigner à l’étranger ? C’est la question que vous vous posez, et bien nous l’abordons aujourd’hui.

On va parler des formations que l’on peut suivre, en formation initiale, longue ou en formation continue, plutôt courte, pour pouvoir enseigner à l’étranger.

Le master FLE pour enseigner à l’étranger

On commence avec le Master Français Langue Étrangère (FLE). C’est un Master en Sciences du Langage qui vous permet d’enseigner le français comme une langue étrangère, c’est à dire comme nous on apprendrait l’anglais ou l’espagnol par exemple. Ce Master est accessible sur dossier, généralement après une Licence de langues, une Licence Sciences du Langage ou éventuellement Lettres. Mais en fonction de votre dossier, vous pouvez venir de différents horizons. Lors de la candidature au Master, vous serez sélectionné sur différents critères comme vos notes, votre motivation, votre expérience professionnelle, si vous avez déjà été assistant de français, si vous êtes déjà allé à l’étranger, si vous avez déjà enseigné, voilà. Et aussi si vous avez fait un DU FLE, le Diplôme Universitaire FLE qui est une première étape avant d’entrer en Master FLE. Donc, en fonction tout ça vous serez ou non sélectionné pour ce Master FLE.

Dans le Master FLE on voit différentes choses comme les didactiques de l’oral et de l’écrit, la phonétique, tout ce qui est relatif à l’évaluation, comment créer un cours. Il y a la psycholinguistique, il peut y avoir tout ce qui est aussi en rapport avec le numérique ou les différents publics pour lesquels on peut enseigner, comme les enfants ou les migrants. Donc on aura l’alphabétisation dans certains Masters FLE. Et ce Master se finit par un stage de longue durée, donc quatre à six mois et un mémoire. Donc tu auras une problématique et une soutenance de ce mémoire à l’oral.

Le Master FLE vous permet d’enseigner dans tous les établissements, les Alliances Françaises, les centres de langues, en France, à l’étranger. Et donc vous pouvez directement devenir prof de FLE ou vous pouvez vous diriger vers un Master MEEF qu’on va voir en suivant, pour avoir une spécialisation dans les classes d’enfants allophones. Donc en fonction du concours que vous passerez ça sera soit dans le premier degré soit dans le second degré. Si vous connaissez les UPE2A c’est là où vous pourriez enseigner par exemple. Ensuite vous pouvez vous diriger vers des métiers plutôt de la formation, donc vous allez l’ingénieur de formation où l’université, vous avez les ingénieurs pédagogiques, moi c’est ce que j’ai fait. Vous pouvez vous diriger vers ça.

Voilà pour ce qui est du Master FLE, c’est à l’université, c’est une formation initiale en deux ans qui se fait dans une université. Certains le proposent en formation continue je crois. Je crois que je l’ai vu sur le CNED, à vérifier je vais peut-être mettre le lien dans la description si c’était le cas.

Le master MEEF

Le second diplôme, toujours universitaire et en deux ans, c’est le Master MEEF, « Métiers de l’Enseignement de l’Éducation et de la Formation ». Donc le Master MEF, c’est pour devenir prof, soit prof des écoles soit prof dans un collège ou un lycée. Et donc ça, ça peut vous permettre ensuite de passer les concours. Donc pour le premier degré, pour être « prof des écoles » ça va être le CRPE, donc par académie. Ensuite vous pouvez par exemple passer le CAPES pour le second degré donc ça il est national.

Une fois que vous avez ce concours, vous êtes ensuite stagiaire pendant un an et après vous êtes affecté en fonction de vos choix dans un établissement. Vous pouvez ensuite demander une mutation pour être détaché à l’étranger. Donc je vous mets dans la description le guide qui a été fait par le gouvernement pour être détaché à l’étranger. Donc ça c’est une possibilité ou sinon vous pouvez être prof des écoles au prof d’anglais est demandé à être muté à l’étranger une fois que vous avez les points adéquats – c’est un système de points. Voilà je vous laisse lire le guide pour en savoir plus.

Le DAEFLE

Ensuite on va passer aux formations courtes, donc que vous pouvez faire notamment en formation continue et qui seront à financer soit par vous-même, soit vous pouvez en faire la demande auprès des financeurs. Donc on commence par le premier, c’est le DAEFLE, le « Diplôme d’Aptitude à l’Enseignement du Français Langue Étrangère ». C’est une formation qui se fait à distance et un partenariat qui a été fait entre l’Alliance Française Paris île-de-France et le CNED, le « Centre National de l’Enseignement à Distance ». C’est une formation de 480 heures où il y a de la phonétique, de la didactique, du FLE aux enfants, du numérique, c’est assez complet comme formation. Il faut passer en fait le test d’entrée et l’évaluation finale dans un des centres de passation, donc soit en France ou à l’étranger. Et ensuite vous pouvez enseigner dans les Alliances Françaises, les centres de langues, dans les asso où il y a des personnes qui souhaitent apprendre le français. Cette formation, elle coûte environ 1.490 euros. Donc voilà pour ce qui est du DAEFLE.

LE DPAFP

Ensuite il y a le DPAFP, donc le « Diplôme Professionnel de l’Alliance Française de Paris île-de-France », donc qui délivre un diplôme en présentiel, donc c’est une formation en présentiel qui dure cinq mois, d’octobre à mars, qui est complexe c’est les mêmes les mêmes sujets, donc toujours didactique, comment créer un cours, connaissance de la langue, évaluer, construire un enseignement. Le plus c’est qu’il y a la théorie, la pratique et de l’observation. Vous êtes beaucoup plus accompagné, c’est sur place et avec des profs experts qui sont là avec vous. Cette formation, elle vous permet ensuite d’enseigner dans les établissements en France, à l’étranger, dans les associations et elle coûte 6.100 euros.

Le certificat de capacité à l’enseignement du FLE

Ensuite c’est le « Certificat de Capacité à l’Enseignement du Français Langue Étrangère ». C’est une formation, un stage en fait de trois semaines. Soit 93 cours de 45 minutes qui est dispensée par le CAVILAM et qui certifie que vous avez des compétences de base pour enseigner le français. Cette formation elle coûte 1.065 euros.

Donc voilà ce qui était des diplômes, des formations courtes vous permettant d’enseigner le français. Maintenant vous pouvez faire des formations courtes pour enseigner l’anglais par exemple.

Le CELTA pour enseigner l’anglais à l’étranger

Et là le diplôme le plus reconnu pour enseigner l’anglais en formation courte c’est le CELTA. C’est un diplôme qui est délivré par l’Université de Cambridge, c’est un diplôme qui fait environ 120 heures. En intensif on le propose sur quatre ou cinq semaines dans les pays anglophones en général. Il faut avoir un niveau C1, C2 en anglais. Et c’est vraiment le plus reconnu dans les offres d’emploi. Vous allez vraiment voir en détail tout ce qui va être stratégie, contexte d’enseignement, analyse du langage assez poussée, analyse de la langue anglaise, comment créer un cours, les activités langagières. Il est vraiment complet ce diplôme et il se clôture par, enfin il se clôture pas, vous avez en plus 6 heures de pratique et 6 heures d’observation. Donc il est à la fois théorique et pratique.

Il est vraiment reconnu dans le monde anglophone. Une fois que vous avez le CELTA vous pouvez passer le DELTA. La différence entre le CELTA et le DELTA c’est : y’en a un c’est le « Certificate » et le deuxième c’est un « Diploma », donc le niveau au-dessus. Le « Diploma » c’est une formation qui se fait en trois modules, vous n’êtes pas obligé de les faire en même temps, trois modules et c’est le niveau au-dessus, c’est plus avancé encore que le CELTA. On va venir vraiment développer ses compétences d’enseignement en langue anglaise. Celui-ci, il est reconnu, il est aussi délivré par l’Université de Cambridge.

Les TEFL et TESOL

Et ensuite pour les formations courtes, vous pouvez aussi passer ce qu’on appelle le TEFL ou le TESOL. Donc le TEFL, c’est « Teaching English as a Foreign Language » et le TESOL, c’est « Teaching English as a Second or Other Language ».

Le TEFL c’est pour, c’est plutôt pour enseigner l’anglais dans un pays où l’anglais n’est pas une langue officielle ni une première langue. Donc par exemple c’est si vous voulez enseigner l’anglais au Brésil.

Le TESOL, c’est pour enseigner l’anglais dans un pays anglophone, donc si par exemple vous voulez enseigner l’anglais au Canada anglophones ou l’Australie.

Les deux font à peu près quatre semaines, soit peu près 120 heures. Ils peuvent se faire en ligne ou en présentiel. Alors il est très reconnu pour les natifs, il leur permet vraiment d’aller enseigner partout dans le monde. Pour les non natifs il l’est un peu moins parce qu’en plus les offres dans certains, dans les pays non anglophones notamment. On demande souvent des natifs, donc ça va dépendre des opportunités que vous avez. En tout cas ça reste des diplômes assez reconnus.

Mais en anglais, si vous en avez un à passer, on vous dira toujours qu’il vaut mieux le CELTA.

Enseigner l’espagnol

Et pour ce qui regardent cette vidéo et qui seraient intéressés pour l’enseignement de l’espagnol, et bien vous avez le diplôme ELE, donc « Español como Lengua Extranjera », qui est l’équivalent de notre DAE FLE, du CELTA, donc qui vous permet de enseigner l’espagnol comme une langue étrangère.

Le PGCE pour enseigner à l’étranger

Là on vient de voir les formations courtes, on a vu avant les Masters. Mais vous pouvez aussi faire des formations initiales à l’étranger. Donc des formations, on va dire, plutôt universitaires puisque vous avez le PGCE, « Postgraduate Certificate in Education ». C’est un diplôme qui est délivré par les pays comme l’Angleterre, Pays de Galles et l’Irlande du Nord. Si j’oublie, j’oublie pas, j’oublie l’Écosse aussi. Et en Australie en a « Graduate Certificate/ Graduate Diploma of Education ». Donc voilà vous retrouvez à peu près la même chose dans tous les pays anglophones, la nomenclature change un petit peu. Mais l’idée en fait c’est de passer un certificat ou un « Diploma » pour être reconnu comme enseignant dans ces pays anglophones.

Donc là, les « Diploma » ou les « Certificate » ils durent environ 1 an, donc ils peuvent aller jusqu’à 2 ans en fonction des universités et le niveau au-dessus ça va être le « Masters of Education » qui, lui, dure 2 ans. Donc voilà c’est 2 ou 3 en fonction de comment vous les séparez. Ce sont des diplômes extrêmement reconnus dans les pays, donc là on parle des pays anglophones et vous êtes assimilé comme prof pour ces pays. Donc si vous voulez vraiment vous installer dans un pays, il faudra plutôt s’orienter vers ces diplômes-là.

Encore une fois ça va dépendre s’il vous faut un visa, si il faut pas un visa, si vous êtes déjà prof en France ou non, parce que c’est aussi quelque chose qu’il faut prendre en considération.

Le prix de ces études est extrêmement cher puisque on est, pour le PGCE je crois qu’on est à environ 9.000 pounds l’année et pour le « Master of Education » en Australie je crois qu’on est quasiment à 20.000 dollars l’année. Donc c’est vraiment un budget donc il faut y réfléchir.

Une reconnaissance de diplôme ?

La dernière solution et ça, ça va dépendre vraiment des pays, ça sera de passer un diplôme français donc un diplôme MEEF par exemple ou en tout cas que votre diplôme MEEF ou FLE soit reconnu comme un diplôme de prof. Donc on vous considère prof dans votre pays, que vous avez de l’enseignement dans un établissement public ou privé mais qui soit vraiment une école, un collège ou un lycée et que vous soyez reconnu dans le pays où vous voulez émigrer comme un prof. On vise qu’on vous donne la reconnaissance, l’équivalence du diplôme pour vous considérer comme un prof et vous permettre d’enseigner dans ce pays. C’est des processus longs mais qui sont tout à fait faisables, il faut se renseigner en fonction du pays vous voulez aller.

Voilà pour ce qui est du résumé des formations des diplômes pour enseigner à l’étranger je dis merci et à bientôt.

àTranscrire 00 :00 à 14 :17min

Un commentaire

  • נערת ליווי

    A fascinating discussion is worth comment. I do think that you ought to publish more about this issue, it may not be a taboo matter but typically folks dont speak about such topics. To the next! Cheers!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.