FLE

Prof de FLE : Avantages et inconvénients du métier (Français Langue Etrangère)

Prof de FLE : quels sont les avantages et les inconvénients ? C’est la question qu’on se pose aujourd’hui.

Le métier de prof de FLE, si vous n’avez pas vu la vidéo que j’ai fait sur le métier de prof de FLE, je vous invite à aller la voir, vous pouvez aussi regarder mon parcours comme ça vous comprendrez un petit peu mieux ce que j’ai fait. Mais on va parler aujourd’hui vraiment des avantages et des inconvénients de ce métier.

Les avantages

Les avantages du métier de prof de FLE, déjà c’est vraiment un métier de passionnés. C’est un métier riche, un métier humain. On enseigne une langue, on enseigne notre langue maternelle à des étrangers donc à des gens qui sont passionnés et qui ont envie de venir en France. Ils ont envie de voyager, ils ont envie de découvrir la France, parce qu’ils ont envie de venir s’intégrer dans ce pays. C’est quand même une belle, une belle relation une belle valeur humaine. On a un métier qui est beau, moi je trouve, en tous cas qui me correspond en essence.

Ce métier offre plein de possibilités puisque dans l’idée quand on est prof de FLE, on peut enseigner dans le monde. On peut enseigner notre langue maternelle partout dans le monde. Donc ça c’est génial si on aime voyager, si on a envie de passer un ou deux ans dans un pays, puis un peu de temps dans un autre. C’est un métier qui nous permet de faire ça.

C’est un métier d’une grande diversité puisqu’il n’est pas répétitif. Quand on est prof de maths en France dans un collège où on a toujours le même programme et en fait c’est juste les classes qui changent. Non le métier de prof de FLE et bien déjà il va changer au niveau du contenu. Quand on enseigne les langues, on va s’adapter au calendrier en fonction des dates, on va s’adapter à l’actualité, donc on va vraiment apporter cette diversité dans nos cours.

Ensuite, les objectifs aussi, par rapport à nos besoins de nos apprenants, vont changer : on va enseigner le FLE pour ceux qui veulent venir voyager en France le FLI pour ceux qui veulent s’intégrer, le FOU, pour ceux qui veulent venir apprendre, étudier à l’université en France, le FOS par exemple si vous avez, je sais pas, des étudiants qui ont besoin du français pour du tourisme par exemple, ou qu’un objectif spécifique, peut-être professionnel. En fait c’est vraiment divers. Derrière le FLE il y a énormément de choses, énormément de choses à apporter avec la langue à nos apprenants.

Ensuite, il y a vraiment la diversité du public puisqu’on peut enseigner le français depuis la crèche. Donc depuis des enfants qui ont quelques années de vie derrière eux, jusqu’à demain nos aïeux, jusqu’à des personnes qui ont l’air d’être mes grands-parents. Donc c’est génial, il y a vraiment cette catégorie d’âge incroyable. Aussi, cette diversité en termes de culture puisque on peut enseigner soit dans différents pays donc on va voir différentes cultures. Mais aussi si on enseigne par exemple en France on va avoir des classes multiculturelles, c’est génial. On va vraiment s’enrichir de cet apport multiculturel, de cette rencontre interculturelle c’est fantastique. Et ensuite c’est vraiment un métier où on va être confronté à toutes les catégories sociales ou socioprofessionnelles. On peut faire du FLI et enseigner à des personnes immigrées, à des réfugiés. Et on peut enseigner le français à des professionnels, on peut enseigner dans les ambassades… C’est vraiment les opportunités, la diversité du métier qui rend ce métier absolument riche. Et ce que j’aime bien avec le métier de FLE, c’est cette idée de flexibilité aussi.

On peut faire un peu ce qu’on veut : c’est à dire qu’on va pas vraiment être dans une case avec un destin prédéfini. C’est l’idée qu’on peut obtenir plusieurs possibilités et avoir plusieurs chemins de vie possibles. Donc c’est vraiment les avantages.

Les inconvénients du métier de prof de FLE

Maintenant du coup les inconvénients qui vont en contrepartie de ces avantages. En premier, souvent c’est le fait que ça reste quand même quelque chose d’assez précaire. Il y a peu de contrats à temps plein en CDI qui existent. En général c’est souvent des contrats avec une durée déterminée ; un salaire pas exceptionnel et pas forcément de vacances payées, pas de congés payés, pas forcément. On est payé à l’heure, et donc ça, ça a aussi un impact sur le fait que ça va être…

Ça peut être par exemple les Alliances Françaises, moi là où j’ai travaillé en Australie. Il y avait vraiment, ça a amené une mauvaise ambiance. Le fait que ce soit à l’heure, puisqu’en fait ça amène la compétition entre les enseignants. Puisque pour le semestre ou pour la période qui arrive on va devoir se partager le nombre d’heures entre nous. Et donc il va y avoir peut-être des rivalités, des compétitions entre « lui pourquoi est-ce qu’il a autant d’heures ? », « elle pourquoi elle a autant d’heures et pas moi ». Donc y’a vraiment, ça amène une ambiance étrange.

Et c’est vrai que ç’est, j’allais dire un marché, mais c’est un secteur assez concurrentiel quand même, assez chargé. Avoir un poste aujourd’hui dans le FLE ça peut être compliqué. Il y a beaucoup de demandes, il y a beaucoup de gens avec des diplômes. Il y a beaucoup de gens qui ont l’expérience et il y a quand même pas mal de concurrence.

En plus c’est un métier qui marche quand même en au réseau, au bouche à oreille. La plupart des offres ne sont pas publiées, donc c’est pas égal, les chances sont pas égales pour tout le monde. Donc ça c’est les inconvénients.

Et en plus va y avoir les inconvénients aussi, j’ai envie de dire, d’emploi du temps. Par exemple en Australie, c’est vraiment ce que j’avais remarqué, c’est que et bien on va avoir, on va avoir difficilement un temps plein. En plus, on va avoir en plus la difficulté d’avoir deux temps partiels puisque toutes les heures vont avoir lieu au même moment et en général le soir. On est sur un emploi du temps un peu décalé, c’est à dire qu’on pourra pas faire d’autres activités que nous on aime bien le soir, on devra enseigner le soir et en plus on en aura les jours de libres. Donc c’est vraiment essayé de trouver un équilibre, c’est un statut un peu précaire. Donc voilà c’est l’inconvénient majeur de de ce métier.

Et ensuite il va y avoir la précarité mais là au niveau des visas dans les pays. C’est à dire qu’il y a des endroits où, nous c’est facile pour les visas. L’Europe typiquement c’est facile pour les visas, donc il reste plus qu’à trouver à trouver un emploi qui est du coup, c’est plus changer le secteur de l’Europe puisque les destinations prisées en Europe. C’est plus difficile d’avoir un poste, puisqu’on n’a pas le problème de visa et puisque c’est beaucoup demandé.

Mais sinon pour les autres destinations, prisées, mais pour lesquelles il est difficile d’avoir un visa et bien c’est compliqué. Donc si vous prenez le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, quelques pays d’Asie, c’est un peu compliqué. Donc quand on est jeune ça va on a le « Working Holiday Visa » mais c’est pareil ça reste un ou deux ans. Après avoir un visa pour rester s’installer dans le pays c’est compliqué. Et donc là il faut vraiment avoir le diplôme de prof. Le mieux c’est d’avoir le diplôme de prof dans le pays. Donc si on prend le Royaume-Uni maintenant, c’est 10.000 livres. Si on prend l’Australie c’est 20 000 à 40 000 dollars. C’est vraiment un investissement complètement différent, il faut être sûr qu’on veut rester dans le pays.

Donc voilà c’est les avantages c’est vraiment les opportunités, les possibilités qu’offre le métier de prof de FLE et les inconvénients, c’est toute l’instabilité, la précarité qu’il peut y avoir avec. C’était mon avis sur les avantages et les inconvénients de ce beau métier. Si vous avez quelque chose à ajouter ou si vous voulez réagir à ce que je viens de dire, n’hésitez pas à laisser un message.

Pour plus de lectures sur le FLE, cliquez ici.

N’oubliez pas de mettre un like pour que cette vidéo soit partagée au plus de monde possible et je vous dis merci et à bientôt.

Un commentaire

  • נערת ליווי

    A fascinating discussion is worth comment. I do think that you ought to publish more about this issue, it may not be a taboo matter but typically folks dont speak about such topics. To the next! Cheers!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.